Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/3/d22132538/htdocs/ngungon/wp-includes/post-template.php on line 284

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/3/d22132538/htdocs/ngungon/wp-includes/post-template.php on line 284

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/3/d22132538/htdocs/ngungon/wp-includes/post-template.php on line 284

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/3/d22132538/htdocs/ngungon/wp-includes/post-template.php on line 284

Neulich im Literaturtempel

Der Literaturtempel ist sicherlich eine der interessantesten „Monumental-Sehenswürdigkeiten“ Hanois (von denen die Hauptstadt nicht so viele hat. Aber das ist auch gerade das Schöne). Fast 1000 Jahre alt, mit insgesamt fünf Höfen. Sehr ruhig. Sehr schön. Sehr anziehend. Vor allem für Touristen, die Fotos machen wollen.

Von sich selbst.

Touristen im Literaturtempel
Man beachte auch die wunderschöne, allein gelassene Wasserflasche in der Mitte des Bildes.

2 Responses to Neulich im Literaturtempel

  1. Raymond says:

    Juste devant le Temple, on apercoit un bonzai et à coté, ce que j’appelais une baignoire, quand j’étais gosse…
    Il y en avait une, comme cà, chez ma grand mère, Bà Tram, la maman de mon papa.
    Sur l’îlot, ils ont construit un paysage en miniature, des petits temples, et leurs bonzes, des petites maisons et leurs habitants, des pêcheurs, des marchands, des cascades, autour d’un superbe bonzai. Et, dans l’eau de la baignoire, en pierre, nagent habituellement de magnifiques poissons rouges à longue queue. Ou des kois…
    J’ai passé des heures à admirer ces chefs-d’oeuvre. Et à laisser ma fantaisie prendre son libre cours…
    Essaies, tu verras…

  2. Raymond says:

    La maison où nous habitions à Doson, était construite sur le même style que le bâtiment du temple de la Littérature.
    Elle n’était pas aussi pompeuse, et aussi long (je crois), mais notre maison avait été quand même construite sur une longeur de sept colones semblables. De chaque côté de la maison. Sur chaque bout nous avions une salle de bains, et entre ces deux salles de bains, nous avions cinq pièces qui composaient: le salon, la salle à manger, et trois chambres à coucher. La salle à manger étant située au milieu du bâtiment. De chaque côté de la maison il y avait ainsi une terrasse immense, protégée qui nous procurait de la fraîcheur en été. Perpendiculairement à cet immeuble, nous avions les dépendances qui abritaient la cuisine, la buanderie, le garde-manger, le séchoir et une remise, le tout en un seul bloc, et dans une autre maison il y avait le bâtiment où habitaient tous les domestiques…
    Cette maison existe encore à Doson, mais elle a pris sans doute une torpille américaine de plein fouet qui l’a relevée du sol, et l’a laissée retomber la tête en-bas ! C’est une expérience atroce que j’ai vécue, lorsque j’étais la dernière fois en 1999 au Vietnam, et que j’ai vu ce qu’il restait de cette maison que nous avions tous tant aimée. J’étais consterné, aveuglé de larmes.
    J’avais passé avec Yvette et nos parents, en 1943-44, une jeunesse inoubliable et heureuse.

Schreibe einen Kommentar

Deine E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht. Erforderliche Felder sind mit * markiert.